Selon le spécialiste RH ADMB, 38 % des travailleurs ont trop chaud au bureau.

Avec l’été qui s’installe, les températures vont grimper jusqu’à 30 degrés ces prochains jours. Au bureau, la climatisation est enclenchée. Toutefois, obtenir une température qui convient à tout le monde relève souvent de l’exploit. Par exemple, 38 % des travailleurs qui travaillent sur ordinateur trouvent qu’il fait trop chaud, tandis que 6 % se plaignent au contraire qu’il fait trop froid même en été. Ces informations sont fournies par Provikmo, le service externe de prévention du partenaire RH ADMB.

C’est une situation classique : quand le soleil brille dehors, la climatisation au bureau suscite bien des débats. Certains collègues sont d'avis que la température peut encore grimper un petit peu alors que d'autres préfèrent la diminuer un maximum. Les données rassemblées auprès de 2 086 travailleurs qui travaillent sur écran démontrent qu’il est en effet difficile de trouver la température idéale pour beaucoup de personnes au bureau. À la mi-saison, seuls 20 % se plaignent qu’il fait trop chaud ou trop froid au bureau. En été, ce pourcentage grimpe jusqu’à 44 %. En outre, 13 % ont beaucoup trop chaud tandis que 25 % ont simplement trop chaud.

Il existe aussi une différence entre les hommes et les femmes. Ces dernières ont plus souvent trop froid ou trop chaud au travail que leurs collègues masculins. 36 % des hommes ont (beaucoup) trop chaud en été, contre 42 % des femmes. Par ailleurs, 4 % des messieurs ont (beaucoup) trop froid en été, tandis que ce pourcentage est de 9 % chez les dames.

Conseils pratiques
Une chose est évidente : la perception de la température est différente d’une personne à l'autre. « Cela n’empêche toutefois pas les employeurs d’entreprendre une série d'actions concrètes afin que leurs travailleurs bénéficient d'une température ambiante confortable au bureau », explique le porte-parole, Martijn Vanhinsberg. « Passons en revue les principaux conseils : »

  • Organisation du travail
    Il est judicieux d’adapter les heures de travail (et les éventuelles pauses supplémentaires) aux conditions météorologiques extrêmes. L’employeur impose-t-il un code vestimentaire ? En cas de chaleur ou de froid extrême, il peut y déroger. L’employeur peut, enfin, prévoir de l’eau fraîche ou des ventilateurs de table en été.
  • Mesures techniques
    Quelques mesures techniques permettent aux employeurs d’améliorer la température intérieure de leur entreprise ou organisation. Un chauffage qui fonctionne correctement, une bonne isolation, du double vitrage et une optimisation du système de traitement de l’air constituent quelques exemples. En outre, les employeurs peuvent limiter l'apport solaire dans le bureau en installant des pare-soleil ou du verre de contrôle solaire, ou en plantant des arbres devant la fenêtre.
  • Conseiller les travailleurs
    Un employeur fait bien de conseiller à ses travailleurs de porter des vêtements adaptés à la saison. En été, il vaut mieux porter des tissus légers comme du coton. Si vos travailleurs présentent malgré tout des soucis de santé dans des conditions de température extrême, envoyez-les chez le médecin du travail.

Quelle est la température idéale au bureau ?
De nombreux employeurs se demandent quelle est la meilleure température à programmer pour garantir de bonnes prestations au bureau. Martijn Vanhinsberg considère qu’il n’y a pas de température idéale. « Étant donné que beaucoup dépend de la personne et d’autres paramètres, comme le courant d’air, le degré d’humidité, le type de travail, le mouvement, les vêtements et la saison, il est très difficile de la déterminer. En général, on estime qu’une température située entre 22 et 24 degrés au bureau est à conseiller en été. C’est une température que la plupart des personnes ressentiront comme agréable.

À ne pas publier
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Martijn Vanhinsberg, porte-parole du Groupe ADMB au 0499.34.79.51 ou par courriel à l’adresse martijn.vanhinsberg@admb.be.