Conjoint aidant (h/f) : un statut sur le déclin

La seule augmentation constatée concerne les hommes dans le secteur quaternaire

Depuis 2009, le nombre d’hommes et de femmes qui collaborent avec leur partenaire sous le statut de « conjoint aidant » a baissé d’un tiers. C’est ce qu’il ressort des chiffres du groupe de services RH Liantis. Avec une seule exception notable : dans le secteur quaternaire — salons de coiffure, centres de bien-être, esthéticiennes... — Liantis constate que le nombre de conjoints aidants masculins a doublé.

Le statut de conjoint aidant (CA) signifie concrètement qu’une personne assiste ou remplace son partenaire — cohabitant légal ou époux — dans son entreprise individuelle.

Entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2018, 16 300 personnes au total étaient affiliées (temporairement ou non) en tant que conjoint aidant à la caisse d’assurances sociales de Liantis. Une analyse de leurs données montre que ce sont principalement les femmes (86 %) qui s’impliquent dans l’entreprise de leur partenaire. Le conjoint aidant est principalement actif dans les secteurs de la restauration, de la construction ou des professions libérales, avec une moyenne d’âge de 51 ans en 2018. En 2009, cet âge moyen s’élevait encore à 49 ans.

La seule augmentation constatée concerne les hommes dans le secteur quaternaire

Les chiffres du partenaire RH montrent clairement que le nombre de conjoints aidants diminue d’année en année, passant de 7 676 en 2009 à 5 245 en 2018. L’an dernier, on dénombrait 35 % de femmes et 11 % d’hommes en moins parmi les conjoints aidants par rapport à 2009.

Évolution 2009-2018
Évolution 2009-2018

De manière surprenante, Liantis constate toutefois une forte augmentation du nombre d’hommes qui s’impliquent dans l’entreprise du secteur quaternaire de leur femme : centre de bien-être ou d’esthétique, coiffure, manucure... Le nombre de conjoints aidants masculins dans ce secteur a ainsi doublé pour passer de 5 % en 2009 à 10 % en 2018. En parallèle, Liantis observe dans ce secteur une augmentation substantielle de la part de femmes exerçant une activité d’indépendant à titre principal : une augmentation de moitié, à savoir de 27 % à 40 %.

Cette baisse de popularité du statut de conjoint aidant peut aussi s’expliquer par une tendance générale : depuis 2014, le nombre total de travailleurs indépendants a augmenté de 9%. Chez les travailleuses indépendantes, cette hausse était la plus forte, de plus de 11%, tandis que la croissance chez les hommes était limitée à 8%.

 

Coordonnées pour la rédaction :
Pour obtenir de plus amples informations et le témoignage d’un conjoint aidant, adressez-vous à Martijn Vanhinsberg (porte-parole de Liantis) :

  • 050 47 41 97 (24 h/24 et 7 j/7)
  • martijn.vanhinsberg@liantis.be

À propos de Liantis
Liantis soutient toutes les personnes qui entreprennent et/ou emploient du personnel. Vous trouverez en nous un compagnon de route de confiance qui vous offre, grâce à une approche intégrée, la bonne solution à chaque étape de votre parcours : du lancement d’une activité indépendante au départ à la retraite, en passant par le recrutement de travailleurs, le développement d'une politique RH et bien-être efficace, et la protection face aux risques. Nous sommes présents en ligne, mais également dans nos 60 sites en Belgique. Nous garantissons ainsi aux personnes entreprenantes une totale tranquillité d'esprit concernant tous les aspects humains liés à leur activité.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur liantis.be.